la petite histoire du savon de Castille marcel-cosmeticsoaps

La petite histoire du savon de Castille

Introduction

 

Je vous livre ici cette « Petite histoire du Savon de Castille », légèrement remaniée. C’est un texte que j’ai écrit il y a déjà une bonne décade et qui m’avait valu à l’époque un petit succès dans le Landerneau virtuel de la savonnerie brodée main !

Je suis assez émue de le poser là et maintenant. D’une part, parce que je retrouve enfin suffisamment de tranquillité d’esprit pour m’occuper de ce nouveau blog …. d’autre part, car il me ramène à cette année 2008 où j’ai pris la décision de devenir savonnière.

Le parcours a été long, j’y reviendrais – ou pas. Or, en cette fin 2019, je vais clore ma toute première année d’exploitation commerciale qui fût sportive, haute en couleur, mais Ô combien réparatrice.

C’est clair qu’il faut avoir le coeur bien accroché pour se lancer dans l’aventure de la création d’une savonnerie. Il faut être sur-armé de patience et ne pas être dépourvu de bons, de très bons amis.

Je pose ce texte ici, donc, et il déroule en moi son tapis de souvenirs. J’y vois dix longues années passées à travailler. Merci Monsieur Savon de m’avoir tant appris.

Bonne lecture !

 

la petite histoire du savon de Castille marcel-cosmeticsoaps

Babale, vous êtes divin !

 

a

 

La petite histoire du savon de Castille

 

La petite histoire

 

Le savon de Castille est né quelque part dans le Royaume de Castille, Espagne, a long long time very far far away….

Le nom de Castille veut dire “le pays des châteaux”, en référence aux nombreuses forteresses construites là-bas par les chrétiens lors de leur revanche sur les Maures. (Je crois….)

Contrairement aux pays du nord qui fabriquaient leurs savons à base de graisses animales, le savon de Castille était produit avec le gras du coin, à savoir, l’huile d’Olive.

“Fichtre, Diantre, Saperli-Ponpon !!”, se dirent tout à coup les chrétiens du nord en s’infligeant bêtement une bonne tarte en plein front. “Mais ce savon est diablement plus doux, plus agréable and much better smell que celui que nous chaudronnons avec nos porcs !!”

Le savon de Castille devint donc un soin de luxe très recherché. Non seulement pour les bienfaits qu’il procurait à la peau, mais également pour ses valeurs médicinales reconnues sans tarder par le monde médical de l’époque. Dès lors, on se le procurait chez les apothicaires sous le nom de sapo hispaniensis ou sapo castilliensis et les familles royales de toute l’Europe lui rendirent tous les honneurs.

 

Le savon de Castille

 

Voilà pour la petite histoire, mais qu’en est-il du fameux Castille aujourd’hui ?

Et bien, rien n’a vraiment changé. Un vrai savon de Castille contient toujours 100% d’huile d’Olive. Beaucoup de personnes pensent qu’un savon fait avec au moins 50% d’huile d’olive peut être considéré comme un Castille, mais c’est pas vrai.

Cependant, un savon fabriqué uniquement à base d’huile d’olive n’est pas du goût de tous, parce qu’il peut être … gluant … et produire une mousse confidentielle s’il n’est pas fabriqué dans les règles de l’art. Mais les savonniers règlent souvent ces problèmes par l’ajout d’un petit pourcentage d’huile de coco, ce que personnellement je ne fais pas. Na !! Primo parce que le Castille me convient plutôt bien, vu que j’ai la peau toute fine, toute blanche et toute fragile. Mais c’est très perso. Secundo, si je fais un Castille, autant faire un vrai Castille.

En fait, la différence notoire avec ce bon vieux Jabon de Castilla, c’est qu’on a appris depuis à faire des huiles essentielles.
Jabon de Castilla était nature, mais notre savon de Castille à nous est enrichi d’huiles précieuses classieuses.
Ainsi, elles le parfument de leurs senteurs naturelles salvatrices et lui apportent de nouvelles valeurs thérapeutiques bénéfiques pour la peau. Wouaouhh !!!!

 

L’huile d’olive et son acide oléique

 

Pourquoi le savon de Castille nous fait-il une peau de bébé ??

L’un des principaux constituants de l’huile d’olive est l’acide Oléique. Elle en contient entre 60 et 80%.
Et KézaKo ??? C’est un acide gras quatre étoiles. Il hydrate, nourrit et protège ton cuir qui devient souple et tout doux.

L’huile d’olive contient aussi naturellement de la Squalane dont la sublime vertu est d’aider ta peau à préserver son humidité, à se régénérer et à se nourrir elle-même, selon ses bonnes vieilles facultés biologiques naturelles. Faut pas croire qu’on a le corps fabriqué en dépit du bon sens. C’est la tête qui cloche chez nous autres les humains.

La saponification de l’huile d’olive produit donc un savon extrêmement doux, apaisant et hydratant qui convient à tous les types de peaux, et particulièrement aux peaux sèches ou sensibles.

Il a également été prouvé qu’il favorise le processus de cicatrisation grâce à la Vitamine E qu’il contient. Non gras et non comédogène, il n’obstrue pas les pores de la peau qui peut respirer bien tranquille.

“Mais alors”, vas-tu me dire, ” si l’huile d’olive est si bonne pour ma peau et qu’elle produit un si gentil savon, pourquoi tous les savons ne sont-ils pas fait comme ça ?? “

 

Là, info périmée ! Depuis 10 ans, on trouve de nombreux artisans savonniers qui saponifient à froid et proposent des savons d’exception !

 

Et bien, tout simplement parce qu’elle est cher et que les savonniers sont comme le reste du monde, ils ont besoin de faire leur beurre. C’est pour ça qu’en général, ils travaillent avec des bases toutes prêtes (pratiquement tous) faites à base d’huile de palme et/ou de graisses animales. Certains y ajoutent un peu d’huiles végétales précieuses et quelques huiles essentielles, la plupart beaucoup de parfums de synthèse.

Et oui, tu dois savoir que l’odeur des huiles essentielles n’est pas prégnante dans le savon. C’est comme ça. Alors quand tu achètes un savon naturel à la rose qui sent super fort la rose, tu peux te dire qu’il est absolument garni en parfum de synthèse…. Les boules, hein….

Donc, le meilleur moyen que je connaisse pour avoir des gentils savons amoureux de ton épiderme, c’est de les faire toi-même ou d’avoir la chance de compter une touilleuse parmi tes amis.

 

Et pour aller plus loin

 

Et si d’aventure, il te prenait comme à moi la passion du savon et que t’avais envie de chaudroner un brin – ce que je te conseille, étant donné que les vapeurs d’huiles essentielles, ça rend plus heureux que la cocaïne – la recette, elle est .

Un grand merci à Lys Blanc de Vénus pour son boulot formidable. Les chaudroneuses de bulles rendent ce monde supportable.

 

No Comments

Post A Comment